Le point sur les qualifications en Médecine Vasculaire

 
  • Les procédures de qualification des médecins angiologues sont en cours depuis la fin de l’année 2018. Les commissions de qualification sont donc au travail et se réunissent périodiquement. Notamment la commission de qualification de 1ère instance, par nature la plus active, étudie des dizaines de dossier à chaque fois qu’elle siège et reçoit les candidats dans les locaux du Conseil National de l’Ordre à Paris.
  • Malheureusement la crise du Covid a retardé ces procédures car la commission n’a pas pu se réunir durant quelques mois, mais elle a repris ses travaux, d’abord en visioconférence, ensuite en présentiel. Les dossiers envoyés fin 2020 et début 2021 sont actuellement en cours d’étude et le retard va se combler peu à peu.
  • Fin Novembre 2021 il y avait environ 850 médecins vasculaires qui avaient été qualifiés spécialistes
  • Ceux qui n’ont pas encore déposé leur dossier (auprès de leur Conseil Départemental) doivent donc le faire dès que possible car il y a un délai rendu nécessaire par le transfert du dossier au CNOM, l’étude du dossier en commission puis la convocation du candidat, la transmission de la décision nationale qui redescend au Conseil Départemental, lequel doit encore entériner la décision en réunion plénière avant de la transmettre au candidat. Ceci prend entre 6 mois et un an.

Qui peut être concerné par la qualification en Médecine Vasculaire ?

 
  • Ceux qui le désirent, rien n’est obligatoire. Cependant tout angiologue à exercice exclusif a vocation à devenir spécialiste en Médecine Vasculaire. Ceci est important pour la représentation de la profession qui est basée sur ses données démographiques. Le nombre des postes d’internes mis au concours (actuellement 46 ce qui est beaucoup trop peu) dépendra des effectifs en place et de leurs variations. D’autre part à l’échelon individuel, ceci est indispensable pour bénéficier des cotations des médecins spécialistes. A l’avenir également il ne sera bientôt plus possible de se faire remplacer par un médecin vasculaire qualifié si on ne l’est pas soi-même, ou inversement. Nous bénéficions actuellement d’une période dérogatoire qui ne durera pas. Ceci sera aussi vrai pour céder sa patientèle lors de son arrêt d’activité.
  • Les médecins déclarés par l’ordre "compétents" en Angéiologie avant les années 90, avec une activité exclusive en angéiologie/médecine vasculaire.
  • Les médecins titulaires d’une capacité en Angéiologie (s’ils peuvent justifier de 2 années d’exercice professionnel).
  • Les titulaires d’un DESC de Médecine Vasculaire, d’une VAE ou d’un diplôme européen équivalent.
  •  Les titulaires d’un DU, DIU ou DEA de pathologie vasculaire (avant la création de la Capacité en 1988, laquelle a été effective à partir de 1991)
  • Tout praticien installé pratiquant de fait la Médecine Vasculaire exclusive au regard de son expérience.

Que doit contenir votre dossier ?

 
Télécharger le formulaire du Conseil de l’Ordre correctement et complètement renseigné sur tous ses items :
 
  • Votre diplôme de médecine générale ou autre spécialité
  • Votre diplôme d’Angiologie ou Médecine Vasculaire (Capacité, DESC…)
  • Votre compétence ordinale si vous l’avez obtenue (avant 1993)
  • Vos attestations de présence aux congrès nationaux ou internationaux, ainsi qu’aux réunions régionales comme les ARMV (au moins 5 années antérieures)
  • Vos attestations de présence aux actions de DPC, EPP, FMC (5 années antérieures ou plus)
  • Vos publications, titres et travaux et justificatifs de vos postes de cadre dans les organismes professionnels, sociétés savantes, syndicats professionnels.
  • Pour les libéraux : le RIAP (Relevé Individuel d’Activité et de Prescription) du 4ème trimestre 2019 ou 2020, (qui reprend l’activité du 1er janvier au 31 décembre) et le relevé de "Patientèle Médecin Traitant" (ces documents sont adressés par les CPAM ou facilement téléchargeables sur l’espace Amelipro)
  • Pour les remplaçants : attestation par les médecins remplacés depuis 2 ans, avec les dates de début et de fin, ou à défaut les contrats de remplacements validés par le Conseil de l’Ordre.
  • Pour les hospitaliers : attestation d’activité du chef de service ou de l’administration ou de la CME
 
Nous vous rappelons que les dossiers doivent être déposés auprès des Ordres Départementaux.

De nombreux dossiers reçus sont incomplets : quels sont les points importants ?

 
En aucun cas la qualification n'est automatique.
  • Les CV sont parfois mal rédigés ou incomplets et retracent mal la carrière du candidat. Soyez concis mais précis.
  • Le profil d’exercice exclusif de la médecine vasculaire doit correspondre à la réalité et être prouvé.
  • Pour les libéraux c’est le RIAP du 4ème trimestre qu’il faut fournir (et non le SNIR qui est un document comptable)
  • Les attestations de présence aux formations (DU, DIU, congrès, ARMV, DPC, ateliers, etc...) doivent être fournies au minimum pour les 4 à 5 dernières années. Les attestations d’inscription aux congrès ou sessions de formation ou DPC ne suffisent pas.
  • La justification d’une formation continue en Médecine Vasculaire fait partie des critères de qualification au même titre que la formation initiale et l’exercice exclusif et est donc indispensable.
  • Les dossiers mal constitués ou incomplets ne pourront malheureusement être traités et demanderont des délais supplémentaires de mise à jour ou seront retournés.
 
IMPORTANT : Tous les dossiers complets feront l’objet d’une analyse par la commission, à laquelle suivra une convocation du demandeur. En aucun cas la qualification ne sera automatique.
© 2022 Syndicat National des Médecins Vasculaires
Le Cron démarre
Don't have an account yet? Register Now!

Sign in to your account